En sortant de l’école…

Hier, la Kate est passée devant son école primaire avec Lili-Poney en rentrant du cinéma…elle n’a pas pu s’empêcher d’aller mater par la fenêtre…et le poney de dire d’un ton bourru :

-« Mais maman qu’est ce que tu fais ? »

Kate  : « Je regarde seulement deux secondes si ça a changé… »

Non non rien n’ a changé tout tout a continué yéyé…

33-tours-copier-293x300

Bon ça c’est les Poppys qui le chantent mais c’est pas vrai…

Ben si ça a changé ma Kate, l’école est devenue une école maternelle , elle a changé de sexe sans opération : elle s’appelle Marcel Cartier à la place de Marie Duboccage, et l’école de tes frères juste à coté une école mixte…

La Kate vient d’un pays où les garçons et les filles ne cohabitaient qu’en maternelle, même s’ils avaient partagé l’utérus de leur mère pendant 9 mois…

Mais dans ce cruel pays là, la pauvre Kate devait tout de même aller toute seule à l’école des garçons passer la visite médicale pour cause de gémellité…

un souvenir atroce

…la traversée de la cour sous les regards ahuris (quoi ? une fille ici ?) de petits gars préhistoriques (non Kate n’exagère pas …) pour rejoindre son frère à l’infirmerie…et la cerise sur le gâteau…leur maman avait oublié de venir à la convocation !

La Kate ce jour là a chialé sa race grave, avait le visage tout barbouillé de pleurs et une des oreilles en feu, le pavillon rouge et chaud comme la braise, mais a été raccompagnée dans son école par un petit rouquin trop chou aux joues rebondies…oui la Kate s’en souvient comme si c’était hier et pourtant y a de l’eau qui a passé sous les ponts ! (doit plus être tout frais le petit rouquin…)

Photo0265

Mais surtout en revoyant ce couloir…la Kate s’est rappelé des punitions pour « non compréhension des divisions »…

La Kate devait rester sous l’escalier avec son cahier sur les genoux à refaire et défaire les divisions inlassablement incomprises…Elle entendait les autres jouer, rire et crier…la haine au fond des tripes…le papier du cahier était tout en peluche à force d’être gommé…

La Kate hait tout ce qui divise et irait bien torturer son instit’ si elle était encore de ce monde…

376200_296567677040007_78754748_n

T’inkiéte la Kate t’es meilleure en singe qu’en division…c’est déjà ça ! Pis tu l’aimais beaucoup toi l’école…ben elle, elle t’aimait pas trop, faut bien que le sache maintenant…

Publicités
Cet article a été publié dans Kate se souvient, Vie quotidienne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour En sortant de l’école…

  1. marie painvin dit :

    décidément j’adore ta prose!!! merci pour ce retour en arrière : oui ça a bien changé! parfois c’était mieux… mais parfois (souvent) les punitions étaient exagérées…. bref
    gros bisous à toi petit singe!

  2. CréAriane dit :

    Belle note ! Tu as raison, la division c’est pas terrible, mieux vaut ajouter ou multiplier 😉

  3. la zine dit :

    Kate…tu m’as toute émue
    il faut que tu nous « pondes » un livre !!
    tu as « le truc » !!! tu es douée de la plume, si si !!!
    bisous

  4. Anne dit :

    Eh, ma zebrette à poils ras, l’important, c’est pas le moule, c’est le goût du gâteau… Et de ce côté là, t’as rien à envier à Bocuse, crois moi….

  5. Christie dit :

    C’est terrrrrible ces souvenirs d’enfance…
    On se croirait presque au Jurassik… 0°0

  6. Le Panda dit :

    Merci pour cet instant nostalgie même si ces souvenirs rapportés ne sont pas des plus gais… pôv’ Kate!

  7. barbara dit :

    Quel retour en arrière !!!
    Ca m’a fait quelque chose quand meme…..
    C’est vrai que tu écrit super bien, ca donne envie de lire jusqu’au bout, c’est multipliant et non divisant ça !!!

  8. Chatawak25 dit :

    Sais Kate quels souvenirs tu réveilles ! J’en ai fais des tours de cours pendant la recré avec mon cahier accroché dans l’dos pour montrer Ue je n’étais pas soigneuse puisque à force de gommer j’avais fait des trous !!! École de filles pour moi aussi et le redoutable passage le long de l’école de garçons pour rentrer chez moi, avec un sot qui m’embetait jusqu’au jour où mon père est allé voir le dirlo et qu’il s’est pris une remontrance telle qu’il a cessé de suite. Comme une reine je passais ensuite devant son regard noir 😉 … Que de souvenirs, bons et moins bons … Mais si loin ! 🙂

  9. sosoabricot dit :

    Et ben dis donc, l’école n’était pas tendre avec toi ! J’espère que je laisserai des souvenirs un peu plus doux (ou moins cruels du moins) à mes élèves 😉 bisous !!

  10. Callie dit :

    De drôles de souvenirs de punitions sous le bureau, d’humiliations publiques… Dans mon école on était filles et garçons, mais on était en uniforme (ou en blouse) et on se faisait humilier publiquement au moindre écart… Encore plus quand sa propre mère travaillait dans l’établissement.. Boule au ventre et migraines, dire que j’ai choisi de retourner à l’école…

  11. jojo dit :

    punitions pour divisions incomprises……mouais…..et que dirais tu de félicitations pour réunions réussies sur la blogosphères ?
    parce que dans ce domaine tu es championne! et puis félicitations et bisous à la future mamie !!!
    toi c’était l’école, moi c’était l’APHM, mais ce qui console, c’est que depuis notre époque, ils ont quand même fait des progrès, merci à Dolto F et ses comparses!

écris moi un petit message...j'adore ça !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s